Chantal Cutajar

Présidente .

Nombreux sont ceux qui sont conscients de la nécessité d’une transformation profonde, urgente et globale du monde d’aujourd’hui mais ne prennent pas la mesure du rôle essentiel qu’ils ont à y jouer. Ils pensent en effet que ce chantier de transformation est réservé à une élite, qu’ils ne sont pas assez compétents pour y participer, qu’ils n’y ont pas leur place. 

De plus en plus nombreux aussi sont ceux qui ressentent de la lassitude, de la méfiance, de la résignation voire du dégoût envers la politique et ses représentants, qui ont peur de l’avenir et ont renoncé à tout espoir en l’humanité. 

Seul l’engagement citoyen au cœur même de la politique peut nous sortir collectivement de l’impasse dans laquelle nous sommes. Seul l’engagement permettra à chacune et chacun, à la place qui est la sienne, d’apporter sa pierre à l’édifice pour agir sur le présent, et construire un avenir meilleur en portant des valeurs communes.

Le changement n’adviendra que par la participation effective de chacune et de chacun à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques publiques qui déterminent notre présent et donc notre avenir, ici à Strasbourg mais également au-delà. 

Ce fut donc pour moi une évidence de répondre  à l’appel des citoyens qui me sollicitaient pour poursuivre le mouvement de démocratie participative que j’avais initiée dans notre ville en tant qu’élue. Leur conviction et la mienne étaient faites pour se rencontrer. Développer cette co-construction s’imposait à eux comme à moi, il nous fallait aller plus loin pour donner corps à cet élan partagé. 

 Nous avons, à Strasbourg, des atouts exceptionnels. Mobilisons-les pour trouver l’enthousiasme, la confiance en nous, une nouvelle énergie pour répondre au besoin de vivre réellement Ensemble. 

L’avenir nous appartient. A Strasbourg comme dans le monde.
.        

Biographie

Chantal Cutajar est née le 20 janvier 1959 à Batna en Algérie, d’une mère institutrice et d’un père policier. Elle est citoyenne de Strasbourg depuis 1966. Prompte à s’indigner face à l’injustice dès ses plus jeunes années, sa découverte au lycée de L’esprit des Lois de Montesquieu la marquera profondément. 

Après son bac, elle s’engage naturellement dans des études de droit, sciences politiques et gestion, à l’issue desquelles elle obtient un diplôme d’études approfondies en sciences criminelles. Sa thèse de doctorat est consacrée aux sociétés écran, un domaine qui, 20 ans avant les scandales des Lux Leaks et Panama Papers, n’intéresse que peu d’universitaires. Devenue maître de conférences en 1997 à l’Université de Strasbourg, son activité de recherche se centre dès lors sur les moyens juridiques pour lutter contre le blanchiment d’argent. 

Suite à un colloque avec Jacques Barrot en 2009 sur le thème « Garantir que le crime ne paie pas », elle fonde le CEIFAC, le Collège Européen  des Investigations Financières et de l’Analyse Financière. Directrice du GRASCO (Groupe de Recherche Action sur la Criminalité Organisée), elle dirige le Master Juriste conformité à la Faculté de Droit de Strasbourg. 

 

  • Directrice du GRASCO (Groupe de Recherche Action sur la Criminalité Organisée).
  • Fondatrice du CEIFAC : Collège Européen  des Investigations Financières et de l’Analyse Financière
  • présidente de l’OCTFI :observatoire citoyen pour la transparence financière internationale, à l’origine du lancement en 2015 de l’Initiative Citoyenne Européenne « Pour une société plus juste, éradiquons les sociétés écran ». 
  • Chevalier de l’ordre des Palmes Académiques.
  • Chevalier de la Légion d’Honneur.

L’avenir nous appartient, à Strasbourg comme dans le monde.”